Combien coûte une procédure en garantie contre un vice caché ?

Même si la reconnaissance d’un vice caché peut être intéressante d’un point de vue financier pour le propriétaire d’un véhicule, il n’en reste pas moins que le déclenchement et le suivi d’une telle procédure a un coût, souvent non négligeable.

Si bien, que la décision d’agir en annulation de vente sur le terrain de la garantie des vices cachés s’avère souvent être un investissement qu’un propriétaire réalise lorsqu’il n’ a pas le choix.

En effet, non content de ne pas pouvoir disposer de son véhicule pendant tout le temps de la procédure car un vice caché suppose par définition que le propriétaire ne demande pas la réparation du véhicule, le propriétaire devra également payer les honoraires d’avocat et souvent d’expertise.

Combien coûteront environ ces honoraires ?

Attention ces informations sont purement indicatives et sont susceptibles de varier en fonction de l’identité du professionnel, de la complexité de l’affaire, etc.

Honoraires de l’avocat : généralement environ entre 1 000 euros et 2 500 euros. Vu que la procédure peut être assez longue. Cette estimation comprend les honoraires pour le référé-expertise et la procédure au fond.

Le suivi d’un éventuel appel donnera lieu à facturation d’honoraires supplémentaires.

Honoraires de l’expert judiciaire : généralement entre 1 000 euros et 2 000 euros.